Les Fleurs du mal

Les Fleurs du mal

PDF from Legrigri for Les Fleurs du mal

Télécharger:
ID: 203586156X
Cloud: Jardins
Téléchargement total: 4555
Lire en ligneTéléchargement

Description du produit

Pourquoi le recueil desFleurs du mal a-t-il cette audience aujourd’hui ? Parce qu’il représente, depuis 1857, la naissance d’une poésie nouvelle. Baudelaire utilise les formes classiques – le sonnet, l’alexandrin – pour dire la modernité : la bizarrerie, les villes immenses, le malaise d’une existence douloureuse. Face à cette angoisse, il nous propose un moyen de vaincre le mal, le dégoût de soi et des autres, le « spleen » : l’idéal d’un langage qui nous montrerait un ailleurs rêvé, un monde enfin habitable.

Amazon.fr

Maîtriser les connaissances et les outils nécessaires à l'étude d'une œuvre intégrale, voilà l'objectif de cette collection. L'élève doit avoir une vision synthétique de l'œuvre : connaître sa genèse et sa structure, appréhender les personnages à travers leur portrait, leur rôle et leur dimension symbolique, retenir les différents thèmes évoqués. Par ailleurs, l'ouvrage procure des informations d'ordre paratextuel qui enrichissent la culture du lecteur : détails sur la vie de l'auteur et le contexte dans lequel il s'inscrit, remarques sur son style, sur ses écrits théoriques, jugements de critiques contemporains. Enfin, le souci des auteurs est de montrer à l'élève comment ces informations peuvent être utilisées efficacement dans les exercices du bac : des études d'extraits et des sujets d'entretien sont proposés à titre d'exemples. L'intérêt de cette collection est donc de baliser chaque œuvre de sorte que l'élève dispose des éléments indispensables pour réussir l'écrit comme l'oral. L'étude n'est pas exhaustive mais elle a le mérite d'être claire et structurée.--Claire Mazurel

Extrait

Lorsque, par un décret des puissances suprêmes,
Le Poète apparaît en ce monde ennuyé,
Sa mère épouvantée et pleine de blasphèmes
Crispe ses poings vers Dieu, qui la prend en pitié

«Ah ! que n'ai-je mis bas tout un noeud de vipères
Plutôt que de nourrir cette dérision !
Maudite soit la nuit aux plaisirs éphémères
Où mon ventre a conçu mon expiation !

«Puisque tu m'as choisie entre toutes les femmes
Pour être le dégoût de mon triste mari,
Et que je ne puis pas rejeter dans les flammes.
Comme un billet d'amour, ce monstre rabougri,
(...)

Revue de presse

Exceptionnel, cet ouvrage l'est à tous les points de vue. --Nicolas Michel, Arts Magazine

Un ouvrage génial de plus à l'actif de l'éditrice Diane de Selliers. Le résultat est un incroyable musée imaginaire où les textes sombres de Baudelaire illuminent des oeuvres signées Edvard Munch, Gustave Moreau, Odilon Redon, Félicien Rops, Arnold Böcklin, Armand Rassenfosse, Alfred Kubin, George Frederick Watts, Alfred Stevens, [...] Henri de Toulouse-Lautrec, Carlos Schwabe, Jean Deville, Gustave Courbet, [...] et même Francisco de Goya, Henri Fantin-Latour, Pierre-Auguste Renoir ou Auguste Rodin. [...] Entre sublimation ou révélation. Baudelaire après Baudelaire... Un joyau ! --Carole Fétique, Art Sud

Passionnée de littérature et d'art, Diane de Selliers publie une fois encore l'un des plus aboutis et des plus beaux ouvrages de l'année. [...] À chaque page, outre le fait d'être ébloui, on ressent plus intensément la profondeur des textes et la puissance des idées. On ne peut que s'incliner devant cette oeuvre d'art. --Le Point

Présentation de l'éditeur

Pourquoi le recueil desFleurs du mal a-t-il cette audience aujourd’hui ? Parce qu’il représente, depuis 1857, la naissance d’une poésie nouvelle. Baudelaire utilise les formes classiques – le sonnet, l’alexandrin – pour dire la modernité : la bizarrerie, les villes immenses, le malaise d’une existence douloureuse. Face à cette angoisse, il nous propose un moyen de vaincre le mal, le dégoût de soi et des autres, le « spleen » : l’idéal d’un langage qui nous montrerait un ailleurs rêvé, un monde enfin habitable.

Quatrième de couverture

" J'aspire à un repos absolu et à une nuit continue. Chantre des voluptés folles du vin et de l'opium, je n'ai soif que d'une liqueur inconnue sur la terre, et que la pharmaceutique céleste elle-même ne pourrait pas m'offrir ; d'une liqueur qui ne contiendrait ni la vitalité, ni la mort, ni l'excitation, ni le néant. "

Biographie de l'auteur

1821 - 1867. Héritier du romantisme et fidèle à la prosodie traditionnelle, il exprime à la fois le tragique de la destinée humaine et une vision de l'univers, où il découvre de secrètes « correspondances ». Aprèsles Fleurs du mal (1857), qui lui valurent une condamnation pour immoralité, son œuvre critique (Curiosités esthétiques, l'Art romantique, 1868) et sesPetits Poèmes en prose (1869) sont à la source de la réflexion sur la modernité.

Détails & caractéristiques

Informations sur le produit

À propos de cet article

Informations sur le produit

LIVRES POPULAIRES