Les Formidables Aventures sans Lapinot, tome 1 : Les aventures de l'univers

Les Formidables Aventures sans Lapinot, tome 1 : Les aventures de l'univers

PDF from Legrigri for Les Formidables Aventures sans Lapinot, tome 1 : Les aventures de l'univers

Télécharger:
ID: 2205052063
Cloud: Les classiques
Téléchargement total: 966
Lire en ligneTéléchargement

Description du produit

Cet album modestement baptisé "les aventures de l'univers" est déjà une pièce de collection. Il reprend en effet des histoires courtes parues dans "Les inrockuptibles"... Qu'y trouve-t-on ? trondheim (sans "Lapinot" dans tous ses états, traitant de la vie moderne en général et de sujets aussi lamentables que les Aventures de régine et son fils. rappelez-vous : régine (reine de la nuit) et son fils avaient allumé une cigarette dans le vol Paris-Miami, et ça nous avait fait le point fort de tous les journaux télévisés pendant au moins trois jours. Trondheim raconte aussi les Aventures de la trouille et les Aventures de les nuages (attention, ceci n'est pas une faute), les Aventures de "porte-monnaie" de tous les pays, unissons-nous" ou les boycott militant - contre le fois gras, Eurodisney et le Coca-Cola à cause de la fameuse pièce de 20 centimes dissoute en 48 heures - rumeur jamais vérifiée mais toujours aussi fascinante. ou alors il avance une réflexion désabusée sur l'intérêt d'être champion du monde du 100 mètres en 9,8 secondes alors que n'importe quel abruti arrive 4 seconde plus tard. que peut-on faire de quatre minutes dans une vie ? Rien. ou encore, il nous raconte sa vie à la campagne, sa lutte contre les insectes (un soir, 23 mouches dans la chambre), son petit mouflet qui le fusille de questions basiques auxquelles il tente de fournir des réponses pédagogiques correctes, ou la grande victoire qu'il vient de remporter sur lui-même : il est arrivé à lâcher sa télécommande en regardant une émission. bref, Trondheim se met la rate au court bouillon avec une angoisse bien palpable qui fait plaisir à voir - le tout servi par un graphisme ébouriffant.

Présentation de l'éditeur

Cet album modestement baptisé "les aventures de l'univers" est déjà une pièce de collection. Il reprend en effet des histoires courtes parues dans "Les inrockuptibles"... Qu'y trouve-t-on ? trondheim (sans "Lapinot" dans tous ses états, traitant de la vie moderne en général et de sujets aussi lamentables que les Aventures de régine et son fils. rappelez-vous : régine (reine de la nuit) et son fils avaient allumé une cigarette dans le vol Paris-Miami, et ça nous avait fait le point fort de tous les journaux télévisés pendant au moins trois jours. Trondheim raconte aussi les Aventures de la trouille et les Aventures de les nuages (attention, ceci n'est pas une faute), les Aventures de "porte-monnaie" de tous les pays, unissons-nous" ou les boycott militant - contre le fois gras, Eurodisney et le Coca-Cola à cause de la fameuse pièce de 20 centimes dissoute en 48 heures - rumeur jamais vérifiée mais toujours aussi fascinante. ou alors il avance une réflexion désabusée sur l'intérêt d'être champion du monde du 100 mètres en 9,8 secondes alors que n'importe quel abruti arrive 4 seconde plus tard. que peut-on faire de quatre minutes dans une vie ? Rien. ou encore, il nous raconte sa vie à la campagne, sa lutte contre les insectes (un soir, 23 mouches dans la chambre), son petit mouflet qui le fusille de questions basiques auxquelles il tente de fournir des réponses pédagogiques correctes, ou la grande victoire qu'il vient de remporter sur lui-même : il est arrivé à lâcher sa télécommande en regardant une émission. bref, Trondheim se met la rate au court bouillon avec une angoisse bien palpable qui fait plaisir à voir - le tout servi par un graphisme ébouriffant.

Quatrième de couverture

Les Aventures de L'Univers sont au journalisme ce que le jambon torchon supérieur est à la tranche de cochon luisante, emballée sous plastique avec un auto-collant de promo rouge. Les Aventures du l'Univers racontent la vraie vie et les vraies pensées d'un vrai auteur de bande dessinée qui travaille avec des vrais crayons. Les Aventures de l'Univers sons un état des lieux tels que nous n'allons pas les laisser en les quittant. Les Aventures de l'Univers marquent d'une pierre blanche et d'une croix noire le renouveau d'un réalisme social petit bourgeois n'ayant d'autres préoccupations que de se chercher des préoccupations. Les Aventures de l'Univers sont un éclat de rire au nez des princes et des gouvernants. Ha ha ha. Tremblez riches de tous les pays, tremblez dirigeants de multinationales vénaux, tremblez les guerres, tremblez la Mort, tremblez Dieu.

Biographie de l'auteur

Né en 1964 à Fontainebleau, Lewis Trondheim passe son enfance à s'ennuyer et son adolescence à ne rien faire. En troisième, il entre dans un collège technique pour imiter son cousin. Ensuite, il fait une première E – sciences et mécanique, fraiseuse–, il y est tellement nul qu'on le rapatrie en philo-lettres. Un bac de philo en poche, il se lance dans la bande dessinée parce qu'il a envie de raconter des histoires et que, côté dessin, il a tout à apprendre ; par esprit de contradiction et curiosité scientifique, en somme. Vers 25 ans, armé d'une photocopieuse, il édite un fanzine tout seul; il tient 12 numéros. Trouvant que l'art minimaliste a ses limites, il décide d'apprendre à dessiner et attaque les 500 pages de "Lapinot et les carottes de Patagonie" (L'Association et le lézard, 1992 ; réed. L'Association, 1995). En 1990, il fonde, avec cinq autres dessinateurs, la structure éditoriale L'Association. Puis il découvre qu'on peut gagner sa vie en faisant ce métier. Il quitte Paris pour le Sud, devient papa et entre chez Dargaud en 1995 avec le tome 4 des "Formidables aventures de Lapinot". Coup de coeur d'Angoulême, pour l'album "Slaloms" (L'Association, 1993), en 1994, il reçoit en 1996 le Totem de la bande dessinée au Salon de Montreuil. Aux côtés de Joann Sfar et d'autres auteurs, il enchaîne avec le projet d'héroic-fantasy « Donjon » d'heroic fantasy "Donjon" (Delcourt), à la fin des années 1990. À partir de 2000, il réalise, toujours pour Delcourt, de nombreuses séries jeunesse, comme "Allez raconte" (2001-2003), avec José Parrondo, "Le roi catastrophe" (2011-2005), dessiné par Fabrice Parme, ainsi que "Kaput & Zösky" (2002-2003), qu'il réalise tout seul. Dans ces années, plusieurs des albums de Lewis Trondheim sont adaptés en dessins animés, par exemple "La Mouche" (Le Seuil, 1995 ; 65 épisodes diffusés sur France 3 à partir du mois de septembre 2000). En 2004, il devient directeur de la collection "Shampooing", chez Delcourt, pour laquelle il réalise également quelques albums. Cela ne l'empêche pas de créer et de publier de nouvelles séries chez d'autres éditeurs. Ainsi, en 2011, il commence "Ralph Azham" (Dupuis), dont le tome 7 paraît en 2014 ; suivi en 2014 et 2015, de deux épisodes de "Maggy Garrison" (Dupuis), mis en images par Stéphane Oiry. Trondheim est fait chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres en 2005 et reçoit, l'année suivante, le grand prix du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême.

Né en 1964 à Fontainebleau, Lewis Trondheim passe son enfance à s'ennuyer et son adolescence à ne rien faire. En troisième, il entre dans un collège technique pour imiter son cousin. Ensuite, il fait une première E – sciences et mécanique, fraiseuse–, il y est tellement nul qu'on le rapatrie en philo-lettres. Un bac de philo en poche, il se lance dans la bande dessinée parce qu'il a envie de raconter des histoires et que, côté dessin, il a tout à apprendre ; par esprit de contradiction et curiosité scientifique, en somme. Vers 25 ans, armé d'une photocopieuse, il édite un fanzine tout seul; il tient 12 numéros. Trouvant que l'art minimaliste a ses limites, il décide d'apprendre à dessiner et attaque les 500 pages de "Lapinot et les carottes de Patagonie" (L'Association et le lézard, 1992 ; réed. L'Association, 1995). En 1990, il fonde, avec cinq autres dessinateurs, la structure éditoriale L'Association. Puis il découvre qu'on peut gagner sa vie en faisant ce métier. Il quitte Paris pour le Sud, devient papa et entre chez Dargaud en 1995 avec le tome 4 des "Formidables aventures de Lapinot". Coup de coeur d'Angoulême, pour l'album "Slaloms" (L'Association, 1993), en 1994, il reçoit en 1996 le Totem de la bande dessinée au Salon de Montreuil. Aux côtés de Joann Sfar et d'autres auteurs, il enchaîne avec le projet d'héroic-fantasy « Donjon » d'heroic fantasy "Donjon" (Delcourt), à la fin des années 1990. À partir de 2000, il réalise, toujours pour Delcourt, de nombreuses séries jeunesse, comme "Allez raconte" (2001-2003), avec José Parrondo, "Le roi catastrophe" (2011-2005), dessiné par Fabrice Parme, ainsi que "Kaput & Zösky" (2002-2003), qu'il réalise tout seul. Dans ces années, plusieurs des albums de Lewis Trondheim sont adaptés en dessins animés, par exemple "La Mouche" (Le Seuil, 1995 ; 65 épisodes diffusés sur France 3 à partir du mois de septembre 2000). En 2004, il devient directeur de la collection "Shampooing", chez Delcourt, pour laquelle il réalise également quelques albums. Cela ne l'empêche pas de créer et de publier de nouvelles séries chez d'autres éditeurs. Ainsi, en 2011, il commence "Ralph Azham" (Dupuis), dont le tome 7 paraît en 2014 ; suivi en 2014 et 2015, de deux épisodes de "Maggy Garrison" (Dupuis), mis en images par Stéphane Oiry. Trondheim est fait chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres en 2005 et reçoit, l'année suivante, le grand prix du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême.

Détails & caractéristiques

Informations sur le produit

À propos de cet article

Informations sur le produit

LIVRES POPULAIRES