Marine Blue - Ai Yazawa Vol.4

Marine Blue - Ai Yazawa Vol.4

Télécharger from Legrigri for Marine Blue - Ai Yazawa Vol.4

Télécharger:
ID: 2756066540
Cloud: Science-Fiction
Téléchargement total: 2619
Lire en ligneTéléchargement

Description du produit

Avec la planche façonnée par son ami Ippei, Tôru peut rivaliser avec Toshiya, le petit génie du surf. Lors de son discours pendant la remise des médailles, il révèle au grand jour son amour pour Haruna. Décidément, lété est vraiment la saison du bonheur ! Seul bémol : si Tôru veut passer pro, il faut quil reparte en Californie, comme ly invite son frère. Un véritable dilemme simpose alors à lui

Revue de presse

Armée de la planche de surf façonnée par Ippei, Tôru va pouvoir rivaliser avec son cadet Toshiya pendant la compétition... Sera-t-il à la hauteur ? Et à l'issue de la remise des médailles, quels choix fera-t-il dans sa relation avec Haruka et dans sa volonté de progresser ? S'il veut se faire une place dans le monde professionnel du surf, il devra repartir en Californie... Pourra-t-il laisser Haruka derrière lui ?

Les réponses à toutes ces questions arrivent dans un dernier volume que l'on pourra trouver un peu trop rapide, d'autant que l'histoire principale s'achève à la moitié du tome. Et pourtant, difficile de ressortir insatisfait, car Ai Yazawa boucle les choses de manière aussi fine que convaincante. Après le déception amoureuse d'Ippei, c'est celle de Tomoyo qui est brièvement mise en lumière, et le résultat a beau être rapide, île st convaincant, car il ne fait que renforcer les saines relations entre cette dernière et Haruka. De manière générale, pendant toute la série Yazawa aura su mettre en valeur les relations d'amour et d'amitié entre ses héros, qui en ressortent vraiment grandis.

Du côté de la relation entre Haruka et Tôru, aucune surprise à l'horizon, mais aucune déception non plus. Le dilemme de Tôru entre sa passion pour le surf et son amour pour Haruka ne traîne pas trop et est mis en lumière de façon très juste, notamment grâce au ressenti d'Ippei face à cette situation menaçant le bonheur des deux personnes qui comptent le pus pour lui. Et au bout de cela, le romantisme exacerbé du grand final témoigne déjà de tout le talent de la mangaka pour croquer les émotions de ses personnages, malgré quelques scènes extrêmement clichées comme celle de l'aéroport.

On a dit que l'histoire principale s'achevait à la moitié du tome. En réalité, on peut considérer que ce n'est pas tout à fait le cas, car la place est ensuite laissée à deux chapitres bonus dont le premier est une suite directe. On évitera d'en dire trop sur celui-ci pour ne pas spoiler : soulignons simplement une très belle mise en avant des parents de Haruka, et notamment de son père, en apparence rustre, mais surtout nourrir par une réelle inquiétude parentale pour sa fille. Quant au dernier chapitre, il revient sur une partie de l'enfance de Haruka et d'Ippei, juste après le départ de Tôru, mais c'est un autre personnage qui perce ici les pages : Saeko, tante de Haruka et mère d'Ippei. Nous découvrons la relation de cette femme avec son fils et surtout avec sa nièce pour laquelle elle fut un important soutien, tandis que nous la voyons s'affaiblir peu à peu au fil des pages... Le personnage de Saeko est superbement mis en valeur et aura de quoi arracher une petite larme au lecteur, tant Yazawa, sans trop forcer, sans trop de pathos et en s'intéressant avant tout à l'inquiétude et au ressenti de ses personnages, démontre déjà tout son talent pour l'instauration d'ambiances tragiques puissantes. Une très belle manière de boucler la série.

Portée par son romantisme un peu exacerbé et par une très belle mise en avant des relations entre ses personnages, Marine Blue, malgré son histoire très classique, est une oeuvre de jeunesse d'Ai Yazawa qui vaut facilement le détour et qui devrait aisément toucher les fans de l'auteure, voire les autres.

(Critique de www.manga-news.com)

Présentation de l'éditeur

Avec la planche façonnée par son ami Ippei, Tôru peut rivaliser avec Toshiya, le petit génie du surf. Lors de son discours pendant la remise des médailles, il révèle au grand jour son amour pour Haruna. Décidément, lété est vraiment la saison du bonheur ! Seul bémol : si Tôru veut passer pro, il faut quil reparte en Californie, comme ly invite son frère. Un véritable dilemme simpose alors à lui

Biographie de l'auteur

Elle fait ses débuts profesionnels en 1985, avec « Ano Natsu » (cet été) dans le magazine Ribon de Shueisha. A la suite, elle dessinera de nombreuses séries telle que « Je ne suis pas un ange », « Gokinjo, une vie de quartier » et « Last Quarter », toujours dans le magazine Ribon, et devient très populaire. A partir de 1999, elle gagne de nouveaux lecteurs avec sa série « Paradise Kiss », publiée dans le Zipper, un magazine de mode de Shodensha. La même année, elle commence à travailler sur « NANA », qui sera présenté au public en 2000. « NANA » devient alors un énorme succès, et sera adapté sur différents supports : en animation, mais deux films seront également réalisés. La fièvre « NANA » s’étend maintenant au reste du monde : la série est particulièrement populaire en France et en Italie, et dans de nombreux autres pays. En 2002, « NANA » a par ailleurs reçu le prix du meilleur shôjo manga lors des Shogakukan Manga Award. La série est, à ce jour, toujours publié dans magazine mensuel Cookie de Shueisha. (Akata)

Détails & caractéristiques

Informations sur le produit

À propos de cet article

Informations sur le produit

LIVRES POPULAIRES