HILDA

HILDA

Meilleur from Legrigri for HILDA

Télécharger:
ID: 2842714601
Cloud: Sociologie
Téléchargement total: 9686
Lire en ligneTéléchargement

Description du produit

Hilda est une jeune femme aux formes plantureuses torturée par les démons de la chair, auxquels elle ne sait résister. Initiée très jeune aux plaisirs du sexe par son oncle et sa mère, Hilda va montrer un tempérament de feu et un appétit sexuel démesuré. Honteuse de son comportement immoral, elle va tenter de combattre ses penchants en épousant un notaire veuf et austère. Mais le fils de ce dernier, un jeune garçon de dix-sept ans, découvrira vite les démons qui agitent sa jeune belle-mère. Avec habilité et perversité, il fera de Hilda sa chose, l utilisant comme un objet dédié à son plaisir et celui de ses amis. A la joie de cocufier son père s ajoute la fierté du jeune mâle dominant... Ensemble, ils exploreront toutes les facettes du plaisir physique, plongeant toujours plus loin dans le stupre.

Extrait

La plénitude des formes, Hilda l'avait toujours connue. Enfant, déjà, on la disait frisant l'obésité, ce en quoi d'ailleurs on se trompait. Seul, un gynécologue plus savant que ses confrères, avait déterminé, chez Hilda devenue jeune fille, une endocrinologie particulièrement prometteuse sur le plan sexuel. Le praticien concluait alors de bien étrange manière disant à la mère de la jeune fille que chaque femme méritait son époque. Propos sibyllin, mais seulement en apparence. En effet, on sortait tout juste de la «Folle Époque» qui avait été précédée par la «Belle Époque» en laquelle les femmes bien en chair faisaient le bonheur des peintres. Et puis, après la guerre de 14-18, la femme se masculinisait, se coupait les cheveux ; la fameuse mode de la garçonne voyait le jour en même temps qu'un beau bébé potelé que l'on baptisait Hilda en l'église de La Madeleine.
Le bébé prit très vite du poids en tétant le sein maternel, puis le biberon. Adolescente, Hilda gardait encore sur les lèvres l'ineffable joie de ses succions infantiles qu'elle retrouvait quelque peu quand son oncle lui offrait un sucre d'orge ou une sucette. L'homme, de quarante ans, la considérait étrangement, avec un sourire en coin, tandis qu'elle s'appliquait à faire glisser entre ses lèvres la friandise sucrée. Elle lui rendait son sourire en suçant de plus belle, sans évidemment se douter qu'elle provoquait ainsi une coupable érection.
Hilda adorait son oncle. Il offrait à ses yeux d'enfant une sorte d'émerveillement perpétuel. Marcel Rivaud avait choisi l'oisiveté comme d'autres choisissent de partir en voyage. Alors que son frère André, le père d'Hilda, oeuvrait laborieusement pour capitaliser et vieillir prématurément, Marcel passait dans la vie à la manière d'un poète qui visite un jardin, respirant chaque fleur en ayant soin de n'en cueillir aucune. Il avait placé sa part d'héritage qui, sans le faire riche, lui permettait de vivre comme il l'entendait.
En grandissant, Hilda surprit certaines conversations entre son père et sa mère à propos de son oncle. André Rivaud ne se montrait pas tendre envers son unique frère. Irène, la mère d'Hilda, acquiesçait en silence, en femme soumise à l'autorité de son époux. Cependant, Hilda finit par comprendre que sa mère n'en pensait pas moins.
L'oisif de l'entre-deux guerres est devenu une espèce rare sinon totalement disparue. On le recherchait comme amant puisque la plupart de son temps était consacré à l'amour. Irène s'était mariée - «casée», devait-on dire - jeune, vierge et avait été engrossée dès sa nuit de noces. Hilda naquit, fut traditionnellement élevée dans la saine morale de la religion catholique tandis que son travailleur de père remplissait hebdomadairement son devoir conjugal. Marcel s'aperçut rapidement que sa belle-soeur était délaissée. Il se portait irrésistiblement vers les coeurs perdus et les fesses disponibles ; or, celles de sa belle-soeur étaient d'un fol attrait.

Présentation de l'éditeur

Hilda est une jeune femme aux formes plantureuses torturée par les démons de la chair, auxquels elle ne sait résister. Initiée très jeune aux plaisirs du sexe par son oncle et sa mère, Hilda va montrer un tempérament de feu et un appétit sexuel démesuré. Honteuse de son comportement immoral, elle va tenter de combattre ses penchants en épousant un notaire veuf et austère. Mais le fils de ce dernier, un jeune garçon de dix-sept ans, découvrira vite les démons qui agitent sa jeune belle-mère. Avec habilité et perversité, il fera de Hilda sa chose, l utilisant comme un objet dédié à son plaisir et celui de ses amis. A la joie de cocufier son père s ajoute la fierté du jeune mâle dominant... Ensemble, ils exploreront toutes les facettes du plaisir physique, plongeant toujours plus loin dans le stupre.

Biographie de l'auteur

On sait peu de choses sur Hilda, ce délicieux roman scandaleux qui allie une franche pornographie à une minutieuse étude des m urs bourgeoises et provinciales du début du XXe siècle. L action se situe dans les années 20, mais le texte est probablement plus récent. Présenté dans une édition clandestine comme un journal intime authentique, il est l uvre d un écrivain de talent qui a parfaitement su restituer l ambiance des Années folles où les esprits, traumatisés par la Grande Guerre, plongeaient dans l insouciance

Détails & caractéristiques

Informations sur le produit

À propos de cet article

Informations sur le produit

LIVRES POPULAIRES