Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le blob sans avoir jamais oser le demander

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le blob sans avoir jamais oser le demander

Meilleur from Legrigri for Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le blob sans avoir jamais oser le demander

Télécharger:
ID: 2849904988
Cloud: Histoires courtes et One shots
Téléchargement total: 4921
Lire en ligneTéléchargement

Description du produit

Une seule cellule de 10m2 qui fait tout : yeux, oreilles, bouche, estomac, 221 sexes... Ni plante ni animal ni champignon, voici le blob ! Derrière ses allures d'ovni, cette espèce non-identifiée promet des avancées scientifiques majeures.

Un jour aux États-Unis une dame trouve dans son jardin une énorme masse jaune de la texture d'une éponge. Les policiers sont appelés et, paniqués, lui tirent dessus, sans aucun effet, les pompiers le brûlent mais, le lendemain, la chose a doublé de taille. C'est un blob. Évidemment, cela a donné lieu à un film d'épouvante : " Beware of the Blob " avec Steve Mac Queen. A-delà de l'anecdote, le blob semble immortel. Coupé en morceaux, il cicatrise en deux minutes. Ses seuls ennemis sont la lumière et la sécheresse. Mais il peut " hiberner", en attendant des jours meilleurs.
Le blob – ou physarum polycephalum – n'a pas de neurones, mais est capable d'apprendre et de résoudre des problèmes complexes comme les labyrinthes. Il est même doté d'une personnalité. En effet, Les souches se comportent différemment selon leur pays d'origine : L'Américain est plutôt agressif, l'Australien plus pacifique, le Japonais a une tendance à la procrastination...Il est dépourvu de membres mais il bouge, certes lentement. En conditions de laboratoire, il se nourrit de flocons d'avoine et de flans. Bien que dépourvu de cerveau et d'estomac, il parvient à maintenir un apport optimal de nutriments essentiels à sa survie et à sa croissance.
C'est un hasard qui l'a mis sur le chemin d'Audrey Dussutour spécialiste des fourmis. Depuis la jeune chercheuse toulousaine s'y consacre. Le blob révèle d'étonnantes capacités et les scientifiques vont de découvertes en découvertes. Chacune d'elle ouvre une fenêtre sur notre propre espèce: mystère de nos origines, solutions pour améliorer notre longévité, pistes pour le traitement du cancer, nouvelle façon d'appréhender l'apprentissage...Nous n'avons pas fini d'entendre parler du blob !

Présentation de l'éditeur

Une seule cellule de 10m2 qui fait tout : yeux, oreilles, bouche, estomac, 221 sexes... Ni plante ni animal ni champignon, voici le blob ! Derrière ses allures d'ovni, cette espèce non-identifiée promet des avancées scientifiques majeures.

Un jour aux États-Unis une dame trouve dans son jardin une énorme masse jaune de la texture d'une éponge. Les policiers sont appelés et, paniqués, lui tirent dessus, sans aucun effet, les pompiers le brûlent mais, le lendemain, la chose a doublé de taille. C'est un blob. Évidemment, cela a donné lieu à un film d'épouvante : " Beware of the Blob " avec Steve Mac Queen. A-delà de l'anecdote, le blob semble immortel. Coupé en morceaux, il cicatrise en deux minutes. Ses seuls ennemis sont la lumière et la sécheresse. Mais il peut " hiberner", en attendant des jours meilleurs.
Le blob – ou physarum polycephalum – n'a pas de neurones, mais est capable d'apprendre et de résoudre des problèmes complexes comme les labyrinthes. Il est même doté d'une personnalité. En effet, Les souches se comportent différemment selon leur pays d'origine : L'Américain est plutôt agressif, l'Australien plus pacifique, le Japonais a une tendance à la procrastination...Il est dépourvu de membres mais il bouge, certes lentement. En conditions de laboratoire, il se nourrit de flocons d'avoine et de flans. Bien que dépourvu de cerveau et d'estomac, il parvient à maintenir un apport optimal de nutriments essentiels à sa survie et à sa croissance.
C'est un hasard qui l'a mis sur le chemin d'Audrey Dussutour spécialiste des fourmis. Depuis la jeune chercheuse toulousaine s'y consacre. Le blob révèle d'étonnantes capacités et les scientifiques vont de découvertes en découvertes. Chacune d'elle ouvre une fenêtre sur notre propre espèce: mystère de nos origines, solutions pour améliorer notre longévité, pistes pour le traitement du cancer, nouvelle façon d'appréhender l'apprentissage...Nous n'avons pas fini d'entendre parler du blob !

Biographie de l'auteur

Audrey Dussutour est née en 1977. Elle est chercheuse au CNRS où elle étudie le comportement des fourmis et des organismes unicellulaires. Dans le cadre de ses recherches sur le blob, elle a vécu en Australie, au Japon et en Suède. Elle est l'éditrice associée de trois journaux scientifiques prestigieux et a remporté de nombreux prix pour ses travaux et ses articles.

Détails & caractéristiques

Informations sur le produit

À propos de cet article

Informations sur le produit

LIVRES POPULAIRES