Encyclopédie des animaux de la préhistoire

Encyclopédie des animaux de la préhistoire

Télécharger from Legrigri for Encyclopédie des animaux de la préhistoire

Télécharger:
ID: 2871299676
Cloud: Maternelle
Téléchargement total: 7053
Lire en ligneTéléchargement

Description du produit

Il y a longtemps, bien longtemps, si longtemps que c'est difficile à imaginer... La nature n'était pas encore polluée, elle était luxuriante et toutes sortes d'animaux vivaient sur la Terre. Ce sont les ancêtres des animaux actuels. Pourquoi l'éléphant est-il si grand ? Comment les ours se sont-ils mis à hiberner ? Confrontés aux terribles changements de la nature, tous ces êtres ont connu des joies et des peines ; certains ont évolué, d'autres se sont éteints... Telles sont les lois de la Nature.

Extrait

Les animaux qui hibernent ne sont pas particulièrement rares de nos jours. Citons brièvement les grenouilles, les serpents, les lézards, les tortues, les chauves-souris, les loirs, les tamias et les ours, qui constituent des exemples représentatifs. Mais l'hibernation n'a pas le même sens chez les amphibiens et les reptiles qui sont des animaux homéothermes, et chez les mammifères qui sont des animaux homéothermes (note 1).
Si l'organisme d'un mammifère est soumis à une brusque baisse de température pour une raison quelconque pendant la saison où il est actif, il meurt rapidement. Hais quand le tamia (un écureuil au pelage à rayures) hiberne, il peut dormir sans problème pendant plusieurs jours avec une température corporelle proche de zéro degré. De plus, quand il est en hibernation, le tamia est capable de maintenir sa température corporelle basse à un niveau constant, et même si la température extérieure chute, la température du tamia hibernant ne varie pas. D'après des études récentes, le foie des hibernants sécrète, juste avant l'hibernation, un facteur inhibant qui bloque le fonctionnement de la HF, une protéine particulière (hibernation-specific protein) habituellement présente dans le sang a une densité déterminée. Far ce blocage, qui fait passer toutes les cellules de l'organisme en mode de résistance au froid, la température interne chute brusquement, et l'animal tombe en léthargie (note 2). La libération du facteur inhibant n'est pas liée à la température de l'environnement extérieur. En effet, même en maintenant artificiellement un animal hibernant dans un environnement perpétuellement tempéré, à l'arrivée de l'hiver, l'horloge interne entraîne automatiquement une baisse de l'activité des protéines HP, et les cellules de l'animal passent en mode hibernatoire. Si l'on place alors l'animal dans une pièce plus froide, il entre immédiatement en hibernation (note 3).

Revue de presse

Ce one-shot de Taniguchi à mi-chemin entre livre d’illustration et encyclopédie didactique nous offre 18 histoires courtes sur l’évolution des animaux dans le grand cycle de la vie sur Terre.
Chaque histoire nous est présentée avec des animaux qui parlent en une saynète amusante expliquant un aspect peu ou pas connu de la nature comme l’hibernation des ours à travers le comportement de son ancêtre, l’agriotherium, la disparition des mammouths ou le développement de systèmes de défense comme les glandes odorantes des moufettes.
Il décrit aussi le hasard de l’évolution qui sépare des animaux proches comme les chevaux et les zèbres le tout sans jamais dépasser 6 ou 8 pages ni être pompeux.
Chaque chapitre suivi de deux pages consacrées à une explication scientifique replaçant chaque histoire dans le contexte des changements d’époque et de climat sur la Terre.
Le graphisme de Taniguchi est évidemment totalement irréprochable. Il n’est plus nécessaire pour lui de prouver son talent à illustrer la nature depuis sa série Seton. La mise en scène des animaux quoi que faisant penser aux séquences drolatiques de Patrick Bouchitey est exécuté avec tout le professionnalisme documentaire indispensable. Le tout pouvant s’adresser déjà à un public très jeune (je dirais 8-10 ans). Les commentaires de Ryuichi Kaneko par contre sont très scientifiques et prolonge la validité de lecture jusqu'à l’âge adulte.
Une bien saine lecture et une initiation éducative tant à la nature qu’a la préhistoire que l’on ne peut que conseiller pour une large portion des lecteurs de BD qui pourront par la suite raconter ces histoires à leurs enfants


néun11septembre

(Critique de www.manga-news.com)

Présentation de l'éditeur

Il y a longtemps, bien longtemps, si longtemps que c'est difficile à imaginer... La nature n'était pas encore polluée, elle était luxuriante et toutes sortes d'animaux vivaient sur la Terre. Ce sont les ancêtres des animaux actuels. Pourquoi l'éléphant est-il si grand ? Comment les ours se sont-ils mis à hiberner ? Confrontés aux terribles changements de la nature, tous ces êtres ont connu des joies et des peines ; certains ont évolué, d'autres se sont éteints... Telles sont les lois de la Nature.

Biographie de l'auteur

Jirô Taniguchi est né le 12 août 1947 à Tottori. Il débute dans la bande dessinée en 1970 avec Un Été desséché. De 1976 à 1979, il publie, avec le scénariste Natsuo Sekikawa, Ville sans défense, Le Vent d'ouest est blanc et Lindo 3. Puis ils s'attaquent, toujours ensemble, aux cinq volumes d'Au temps de Botchan. À partir de 1991, Jirô Taniguchi signe seul de nombreux albums, dont L'Homme qui marche, Le Journal de mon père, Quartier Lointain ou encore Terre de rêve, publiés par Casterman. En 2004 paraît L'Orme du Caucase, un recueil de nouvelles adaptées de l'œuvre de Ryûchirô Utsumi. L'Homme de la toundra, son nouvel opus, sort dans la collection Sakka en 2006.
Le premier volume de Quartier Lointain a remporté, lors du Festival d'Angoulême 2003, l'Alph'Art du meilleur scénario. Il a également reçu le prix Canal BD des librairies spécialisées.


Détails & caractéristiques

Informations sur le produit

À propos de cet article

Informations sur le produit

LIVRES POPULAIRES